Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ?

Déc 14, 2020Développement personnel, Développer ton mindset0 commentaires

Le syndrome de l’imposteur ou l’expérience de l’imposteur est quelque chose que tu as sûrement déjà rencontré dans ta vie. Tu sais lorsque tu entreprends quelque chose qui t’enthousiasme, mais qui au fond, te fait aussi cruellement douter de toi et te donne envie de tout abandonner et d’arrêter.

Le syndrome de l’imposteur, on peut autant le rencontrer dans notre vie professionnelle, que privé. Cela touche principalement les personnes plutôt autodidacte et aussi les freelances, ou créateur de contenu.

L’expérience de l’imposteur est quelque chose qui a été découvert en 1978 par deux femmes psychologues Pauline Rose Clance et Suzanne Himes.

Ce syndrome peut vraiment nous bouffer la vie et nous empêcher de nous sentir confiant et serein dans ce qu’on fait. Dans cet article on va donc voir ensemble qu’est-ce que c’est que le syndrome ou expérience de l’imposteur, comment le reconnaître et comment faire lorsqu’on se retrouve confronté à celui-ci.

Vaincre le syndrome de l'imposteur

Qu’est-ce que l’expérience de l’imposteur ?

Appelé syndrome de l’imposteur, mais aussi expérience de l’imposteur, ou encore syndrome de l’autodidacte. C’est un mécanisme psychologique sous forme de doute maladif. Il nous incite à nier la propriété de tout accomplissement professionnel ou personnel.

Lors de ce type d’expériences, on doute en permanence de ce qu’on fait ou de qui on est. On croit duper les autres dans nos compétences, capacités ou encore personnalité. On a l’impression que les autres vont nous démasquer à tout moment.

On pense qu’on réussit seulement par ce qu’on a de la chance. On ne se dit pas que si on réussit dans ce qu’on fait, c’est grâce à nos compétences et capacités. On remet tout sur la chance ou sur toutes la charge de travail que l’on a produit.

Certaines personnes vont vivre ce syndrome par période, mais certaines personnes vont se sentir en permanence tiraillée par ce mécanisme.

Je tiens ici à mettre en évidence et en gras que CECI N’EST EN AUCUN CAS UNE MALADIE. C’est bien un mécanisme psychologique et que comme pour une croyance limitante, il est tout a fait possible de s’en débarrasser. Si tu penses avoir ce syndrome, rien ne sert de paniquer. Ce n’est en aucun cas une maladie ou quelque chose de grave.

Comment savoir si tu as ou vis le syndrome de l’imposteur ?

Peut-être que tu as des doutes ou que tu te demandes si tu vis le syndrome de l’imposteur. On va donc voir ensemble quelques points qui caractérisent le syndrome de l’imposteur. Si tu te reconnais dans les points suivants, tu verras par la suite comment faire pour vaincre ce syndrome.

Tu dévalorises ton travail accompli

La dévalorisation et le manque de confiance en soi dans nos compétences et capacités est l’un des premiers signes de ce syndrome. Si à chaque fois que tu réalises quelque chose tu te dis que c’est nul ou que ce n’est pas bien (même si on te dit le contraire), c’est sûrement ce Monsieur l’imposteur qui vient à la charge. 😶

Tu es capable de recommencer plusieurs fois une tâche et tu mets du temps à la finir

Tu as tendance à passer des heures sur une même tâche et à faire beaucoup trop? Alors c’est peut-être le syndrome de l’imposteur qui a sonné à ta porte. En effet, le fait de beaucoup trop travailler sur une tâche qui normalement ne devrait pas t’en demander autant, est pour toi une façon de justifier ta réussite. Tu ne remets pas ta réussite sur tes compétences, mais par le fait que tu as beaucoup travaillé et mis du temps à le faire. Alors que pour autant tu aurais pu mettre 2x moins de temps à le faire. De plus, tu as tendance à recommencer plusieurs fois cette même tâche si celle-ci ne te semble pas « parfaite ». Par exemple, tu peux réécrire 10 fois ce mail que tu dois envoyer. 😫

Tu dis que ta réussite est de la chance

A chaque fois que tu réussis une nouvelle chose ou que tu réussis tout simplement dans ta vie professionnelle ou personnelle, tu dis toujours que c’est parce que tu as eu de la chance 🍀. Oui la chance ça joue, mais ça ne fait pas tout. Ce n’est pas que parce que tu as eu de la chance que tu réussis. C’est aussi parce que tu as réussi à bien utiliser tes compétences, capacités et ressources pour aller là où tu voulais.

Tu te mets une pression de dingue

Inconsciemment tu te mets toujours une énorme pression sur tes épaules 🤯. Tu te mets tellement la pression que c’est aussi pour cela que tu mets beaucoup plus de temps à faire une tâche qui devrait t’en demander moins. Parce que tu veux recommencer à chaque fois, car tu juges que cela n’est pas assez bien. Tu te mets la pression pour que les choses soient toujours parfaites.

Tu dis que tout le monde pourraient faire la même chose que toi, voir mieux

Tout ce que tu as réussi à accomplir, tu te dis que tout le monde pourrait faire la même chose. Voir même mieux que toi tu ne le fais, même si cette personne n’a aucune compétence ou connaissances dans le domaine. Ceci est également un signe du syndrome de l’imposteur. Oui certains pourraient faire la même chose que toi, mais pas toutes, et encore moins de la manière dont toi tu le fais. Tu dévalorises aussi ton travail et qui tu es.

Si tu souhaites savoir avec plus de certitude si tu vis l’expérience du syndrome de l’imposteur, voici un test que je te recommande et qui est très bien afin de calculer ton score et savoir si ce syndrome interfère dans ta vie quotidienne.

Comment vaincre le syndrome de l’imposteur ?

Si tu vis cette expérience de l’imposteur, tu dois te sentir épuiser et tu dois aussi en avoir marre. Je vais te partager là quelques conseils pour surmonter ce syndrome et enfin de séparer de lui. 🙌

Rebooster ta confiance en soi

Tu l’auras compris, le manque de confiance en soi n’aide pas du tout lorsqu’on se retrouve confronté au syndrome de l’imposteur. Car c’est l’une des choses sur lesquels se nourrit ce mécanisme pour subsister.

Lorsque tu manques de confiance en toi, tu doutes de toi et tu as du mal à t’apprécier à ta juste valeur. Tu doutes de tes compétences et capacités.

Il faut donc travailler sur ta confiance en soi pour reprendre le contrôle et enfin voir la qualité de ton travail et de ce dont tu es capable. Sur le blog tu peux retrouver plusieurs articles sur le sujet :

Ne plus dépendre du regard des autres et s’en détacher

Le regard des autres est l’une des choses à laquelle on s’attache de trop. Quand on a peur du regard des autres on a tendance à vouloir tout faire parfaitement et à ne pas laisser le moindre détail de côté, par peur qu’on nous juge ou qu’on nous rejette. Parfois ça en devient presque maladif et ce qui nous fait d’autant plus douter de soi et de nos compétences.

Plus tu te détacheras du regard des autres et de ce qu’ils pensent, moins tu te mettras de pression. Le syndrome de l’imposteur est la peur que les autres nous démasque et qu’ils se rendent compte de ce qu’on est vraiment. Plus tu donnes de l’importance au regard des autres, plus cette expérience de l’imposteur prendra de l’ampleur.

Ce que les autres pensent de toi est serte important, mais ce qui doit compter d’autant plus, c’est l’image que tu as de toi-même et ce que tu penses de toi-même. C’est aussi pour cela qu’il est important de travailler sur ta confiance en toi pour réussir à te détacher du regard des autres. Et surtout, garde toujours en tête que peu importe ce que tu feras dans la vie, il y aura toujours des personnes pour donner leurs avis, te dissuader ou encore critiquer ce que tu fais. Il est donc important de te détacher de cela et de ne pas prendre en compte les remarques non constructives et qui ne t’aident pas à t’améliorer. 🙌

Ce que pensent les autres importe peu tant que toi tu te sens épanoui dans ce que tu fais et que tu te sens bien dans ta tête et ta peau. C’est le plus important.

Lister tes compétences, capacités et talents

Le syndrome de l’imposteur nous fait douter de nous et bien qu’on sache au fond de nous que nous avons les compétences, on refuse de le voir et on se sous-estime. L’un des exercices que je te recommande est donc de faire une liste de tes compétences et talents.

Si certaines choses te viennent et que tu te dis oui mais non, pense : syndrome de l’imposteur. Si tu as pensé à cette compétence et que tu te dis « enfaite non, je ne suis pas si douée que ça dedans », note-la quand même. Note les compétences que tu as déjà acquises et les compétences en cours d’acquisition.

Ainsi lorsque tu commences à douter de toi ou que tu penses ne pas avoir les compétences ou capacités pour réaliser ou entreprendre ce que tu désir, reprends cette liste en main et relis là. Tu peux également te servir des affirmations positives pour booster ton état d’esprit et chasser Monsieur l’imposteur.

À lire: le pouvoir des affirmations positives sur ton état d’esprit

Te féliciter pour ton travail accompli

Que ce soit du plus petit accomplissement au plus grand, félicite toi de tout ce que tu as réussi et sois fière de toi. La moindre petite chose que tu réussis ou accomplit au quotidien doit se fêter 🎉. Plus tu seras dans la vérité avec toi-même, de tes accomplissements et de ce que tu sais faire, plus tu montreras au syndrome de l’imposteur qu’il ne t’aura pas.

Tu peux même te créer un carnet de réussite où tu pourras inscrire chacune de tes petites et grandes réussites. Ainsi, dès que tu commences à douter de toi, tu peux reprendre ton carnet, relire et ressentir tout ce que ces accomplissements te procurent. Cela te rappellera de quoi tu es capable.

Crois en toi, parce que tu le mérites

Un conseil bateau tu dois te dire mais pour moi il me paraît plus qu’essentiel. Si tu te doutes de toi, c’est que tu ne crois pas suffisamment en toi.

Tu dois avoir foi en toi, en tes compétences, capacités, potentiels et en la personne que tu es. Croire en toi est le meilleur service que tu puisses te rendre. Si tu doutes de toi, reliste tes compétences ou relis tout simplement la liste que tu as faite. Munis-toi de ton carnet de réussite et remémores-toi tout ce que tu as accompli jusqu’ici. Tout ça ne serait pas arrivé sans toi et ce n’est pas de la chance. C’est parce que tu t’es donné les moyens d’arriver jusque-là.

💌 Un exercice que je te recommande également est d’écrire une lettre à toi-même motivante et boostante. Rédige cette lettre dans un moment où tu te sens bien et où tu es dans le calme. Dans cette lettre, écris comme si tu parlais à une personne que tu voudrais remotiver. Rédige là avec des mots et des phrases qui t’aideront à te motiver et à te rebooster quand tu commences à douter de toi. Argumente là de tes réussites et de tout ce que tu es capable de faire. Ainsi, à chaque fois que le syndrome pointe le bout de son nez, tu pourras relire cette lettre et faire circuler en toi des émotions et des énergies positives.

0 commentaires

Une réaction suite à cet article? Un avis? Un commentaire? Fais-moi part de tout ça en laissant un mot!