Optimiser ton site internet pour le SEO

par Mai 5, 2021Marketing digital0 commentaires

Le référencement naturel, ou SEO, c’est l’optimisation de ton site internet et de ses contenus pour les moteurs de recherche. Cette stratégie te permet d’apparaître dans les premiers résultats de recherche Google, lorsqu’un internaute effectue une recherche.

Si tu ne sais pas du tout qu’est-ce que le SEO et pour quelles raisons tu devrais optimiser ton site et tes contenus pour le référencement naturel, je te recommande d’aller lire cet article de blog avant de lire celui-ci.

Dans cet article du blog, je ne vais donc pas revenir sur qu’est-ce que le SEO et son intérêt. Ici on va entrer dans le vif du sujet et tu vas pouvoir au fur et à mesure de ta lecture, appliquer les optimisations ci-dessous à ton site internet, si ce n’est pas déjà fait!

Comment optimiser son site internet pour le seo et recherches naturelles quand on est débutant

1. Établir une liste de 50 mots-clés pour ton site internet

La première étape pour optimiser ton site internet pour le référencement naturel, c’est d’établir en amont une liste de 50 mots-clés pour ton site internet. Au fur et à mesure tu pourras faire grossir cette liste de mots-clés.

Cette liste va te servir de base et n’est pas à établir sans recherche et réflexion. En effet tes mots-clés sont à bien choisir. Normalement, les 30 premiers ne devraient pas être compliqués à trouver pour toi. En pensant à ton activité, tu as forcément des mots pertinents qui te viennent en tête.

Un exercice sympa à faire c’est un mind mapping, ou carte mentale en français. C’est un bon exercice pour trouver des mots-clés pertinents pour ton activité. Tu peux commencer par établir les grandes catégories en quelque sorte, puis détailler chacun d’entre eux par d’autres mots.

Pour trouver d’autres idées de mots-clés, tu peux observer le langage et le vocabulaire qu’utilise ton audience. Ou encore tu peux leur demander directement à quels mots leur fait penser telle chose.

Une autre façon de trouver des mots-clés c’est d’effectuer une recherche avec un mot-clé et de voir quels sont les autres requêtes qui s’affichent en dessous. De plus, tu peux utiliser des outils tels que Majestic, Google Search Console, ou encore Ubersuggest.

2- Search Console de Google

Search console est un outil gratuit développé par Google. Cet outil te permet de vérifier que ton site soit bien indexé par Google, et également de pouvoir suivre les performances de ton site internet en terme de recherches naturelles. Cet outil peut également t’aider pour les recherches de mots-clés et suivre les tendances de recherches sur Google.

La première étape ici consiste donc à te créer un compte si ce n’est pas déjà fait. Normalement, au moment de ton inscription, Google va te demander ton nom de domaine.

Si tu as déjà un compte sur la search console, lorsque tu souhaites ajouter un nouveau nom de domaine, cela s’affichera comme sur la capture ci-dessus. C’est donc l’encart bleu que tu auras à compléter. Une fois que ta propriété a été ajoutée, la seconde étape va être la validation de ton domaine! Pas de panique, je vais te présenter une façon très simple de le faire.

Vérifier ton domaine auprès de Google

La vérification de ton nom de domaine auprès de Google te permet en quelque sorte de protéger ta propriété intellectuelle et ton site internet. En effet, cela permet à Google d’éviter que d’autres personnes utilise ton nom de domaine.

Grâce à un enregistrement TXT que tu vas pouvoir télécharger depuis ton compte Search, cet enregistrement permet en réalité à Google de savoir où le domaine est hébergé, les DNS, ainsi que le nom du propriétaire du domaine.

Pour valider ton nom de domaine, tout d’abord, vérifie que tu aies le pluging Jetpack. C’est grâce à ce plugin que tu vas pouvoir valider ton domaine en 2 clics. Une fois que c’est bon, rends-toi sur les réglages de Jetpack, puis clique sur l’onglet « trafic ». En descendant un peu dans ta page, tu vas tomber sur ça:

C’est donc dans ces cases blanches qui doivent être vides pour toi, que tu vas pouvoir ajouter une balise meta qui commence toujours : <meta name=.

Lorsque tu vas te rendre sur la page de vérification de Google, il va te proposer plusieurs solutions. Ce qui nous intéresse ici c’est la balise meta name que Google va te donner. Il te suffit de copier la balise fournie par Google et d’aller la coller dans la case correspondante.

Tu peux effectuer cette même opération pour les 4 autres services que Jetpack propose. Tu remarqueras que Pinterest fait partie des moteurs de recherche pour lesquels tu peux vérifier ton domaine. Facebook étant la dernière nouveauté.

À lire: Optimisation SEO de ton compte Pinterest.

Pour trouver la balise meta, si tu as créé ton compte, normalement Google à dû te proposer différents choix au moment de l’inscription et de l’ajout de ton nom de domaine. Sinon, tu peux facilement retrouver la balise meta dans l’onglet « paramètres », « validation de la propriété ».

Sinon, il te suffit donc de cliquer sur l’onglet vérification, et tu n’auras plus qu’à copier/coller la balise meta grâce au plugin Jetpack, puis d’enregistrer et valider sur Google. Tu devras peut-être attendre un peu avant que cela soit affiché comme confirmé.

Créer et envoyer ton site map à Google

La seconde chose à réaliser sur ta search console et qui là, est importante pour ton SEO, c’est de créer et d’envoyer à Google le site map de ton domaine!

Ton site map est un fichier que tu envoies à Google, lui permettant d’avoir des informations sur tes différentes pages et contenus de ton site internet. Comme par exemple la date à laquelle ils ont été postés, l’heure, la dernière mise à jour.

La première étape va donc être de trouver ton site map! Pour cela, rien de plus simple, tu trouveras le lien de ton fichier au même endroit que tu as réalisé la vérification de ton domaine! « Réglage » de Jetpack, « trafic », en descendant dans ta page tu vas tomber sur ça:

La partie cachée sur le lien correspond à ton nom de domaine. Il te suffit donc de copier le lien et de te rendre sur ta Search console. Une fois que tu es sur ta page d’accueil, sur la barre latérale gauche, il te faut cliquer sur « site map », dans l’onglet index. Il te suffit alors de coller ce que tu as copié dans Jetpack, puis de cliquer sur « envoyer ».

Il se peut que cela mette quelques heures avant que l’état de l’opération soit marquée en « opération effectuée ».

Une fois toutes ces opérations réalisées, tu pourras suivre les performances SEO de ton site internet. On aura l’occasion de parler plus en détail de cet outil dans un prochain article de blog!

3- La structure de ton site internet

La structure de ton site internet est un terme tout de même assez généraliste. On peut regrouper dans cette partie plusieurs critères de référencement pour ton site internet. Quand on parle de structure de ton site internet, cela comprend l’arborescence de ton site internet, le maillage internet, liens externes, etc.

Je vais essayer de faire assez simple et clair, pour cela, je vais te partager différentes choses que tu peux réaliser. Il est important de prendre en compte l’expérience utilisateur et les besoins de ton audience lors de cette étape.

La structure des pages de ton blog

Normalement, cette étape tu la réalises en amont. Avant même la création de ton site internet. Mais pas de panique! 99% des personnes qui ont créés leur premiers sites internet seul, et sans connaissances, n’ont pas commencé par déterminer la structure de leur site internet. Tu sais quelles pages tu vas ajouter et quelles seront les catégories de ton blog. Toutefois tu ne penses pas forcément à créer ce document.

L’arborescence de ton site internet représente l’organisation de tes pages et contenus. Cela te donne un document avec la hiérarchie et différents niveaux de tes pages. Ce document va te servir ensuite de support pour optimiser ton site internet. Voici à quoi cela peut ressembler:

Pour créer ce document tu peux le faire grâce à un loigiciel. Ou alors à la main à l’aide d’une feille et d’un stylo.

Une fois que tu as créé l’arborescence de ton site internet, tu as un visuel des différents niveaux de pages et contenus. Ainsi qu’un aperçu de l’organisation générale de ton site internet!

Tu peux ensuite réaliser le même exercice, mais cette fois-ci, en détaillant au niveau de tes articles de blog et catégories. Que tu aies beaucoup de contenu ou non, cet exercice va te permettre de créer des liens entre tes articles. L’objectif ensuite est de mettre à jour tes articles en ajoutant les liens vers les articles pertinents. Ou alors de te mettre à la création de contenu, en rédigeant de nouveaux articles de blog pour améliorer ton maillage interne.

4- Plugin Yoast Seo

Voici un outil qui pourrait t’être d’un grand service lors de l’optimisation de tes différents contenus. Yoast Seo est un plugin d’aide au référencement naturel d’un site internet. Avec ce plugin, tu peux également réaliser la vérification de ton domaine auprès des moteurs de recherche.

Ce qui est intéressant avec ce plugin, c’est le système de feu tricolore pour les pages et articles de blog. Tu peux également grâce à ce plugin, modifier les méta données de tes articles et pages. Ce plugin est vraiment cool si tu es débutant, et que tu cherches un outil qui peut te guider et te permettre d’optimiser les méta description, slug et méta titre de tes pages et articles.

À lire: mes 8 extensions indispensables sur WordPress.

Attention toute de même au système des feux. En effet, ils sont très utiles et te permettent de voir parmi tous les critères de référencement, quels sont ceux que tu peux améliorer et ils te proposent toujours des articles de blog pour t’expliquer comment optimiser ce point. Comme je te disais, attention tout de même, cela reste un indicateur, mais tu ne dois pas t’en remettre les yeux fermés à cet outil.

La recherche et l’utilisation des mots-clés est un point important lorsque tu veux optimiser tes pages, articles de blog et images. Par exemple, si ton mot-clé n’est pas pertinent, ou mal choisi, malgré tous les feux au vert, il se peut que tu n’arrives pas à bien te classer dans les résultats. J’ai déjà vu certains de mes articles en orange se classer dans les 10 premiers résultats de recherche. Yoast reste donc bien un indicateur!

Mettre à jour tes articles

On aura l’occasion de voir plus en détail comment utiliser Yoast Seo, toutefois tu peux déjà commencer à utiliser et prendre en main le plugin en mettant à jour tes articles de blog. Pour cela, désormais lorsque tu ajoutes, ou modifies l’un de tes articles, tu as dans la barre supérieure à droite le petit logo de Yoast représentant un Y, il te suffit de cliquer dessus.

Tu peux alors commencer par entrer ta requête (ton mot-clé principal), et voir ce que donnent les feux Yoast.

NB: pour la requête, Yoast se base vraiment sur le mot que tu écris. Si tu utilises ton terme au pluriel dans ton article, Yoast ne fera pas la différence. Ne te fie donc pas trop à lui s’il te dit que le terme de la requête est utilisée trop peu de fois. Par contre, s’il te dit que tu l’as trop utilisé, là cela peut être pertinent de prendre en compte.

Yoast va également mettre en avant les éléments que tu peux améliorer dans ton article. Comme l’ajout de lien interne et externe, ou encore t’indiquer que tu utilises trop la voix passive ou active. Tu peux te servir de ces éléments pour améliorer ton texte. À toi de juger en relisant ton article ce qui pourrait être amélioré.

5- Optimiser tes pages web

Une fois que tout l’aspect « technique » du référencement de ton site internet est ok, il est temps de s’intéresser aux contenus de ton site internet. Pour cela on va commencer dans un premier temps par tes pages web.

Côté optimisation pour tes pages, le premier critère à respecter est un minimum de 300 mots par page. À cela, tu dois déterminer pour chacune de tes pages, 1 mot-clé.

Par exemple pour ta page d’accueil, si tu es coach bien-être, « coach bien-être » peut être le mot-clé pour ta page. Le but en utilisant ce terme, est que lorsqu’un internaute recherche « coach bien-être » dans la barre de recherche, que Google affiche ta page dans les premiers résultats de recherche.

Cette règle de 1 mot-clé pour chacune de tes pages l’est également pour tes articles de blog. Lorsque tu rédiges un article de blog tu as un mot-clé, pour tes pages c’est pareil. Le dernier point optimisation pour tes pages web, c’est de compléter la méta description.

Les balises méta sont à soigner. C’est ce qui sera affiché dans les résultats Google. La description, le titre et le lien de ta page doivent contenir au mieux 1 ou 2 mots-clés. Pour les pages ce n’est pas toujours possible, mais pour tes articles cela doit être systématique.

6- Optimiser tes contenus

J’ai mis ce point en dernier dans l’optimisation seo de ton site internet, car tes contenus (article de blog, images, vidéos) vont représenter la charge la plus importante en matière de référencement. Sauf dans le cas où tu te serais bien débrouillée dès le début, tu auras sûrement besoin de revoir chacun de tes articles.

Je t’ai déjà parlé un peu plus en détail de l’optimisation SEO d’un article de blog dans un article justement. Tu y trouveras également une check-list avec tous les éléments pour rédiger un bon article de blog, structuré et optimisé SEO. Je t’y partage également comment optimiser les images de ton site internet.

À lire: Rédiger un bon article de blog et optimisé pour le SEO.

Par où commencer dans l’optimisation de tes contenus?

Si tu as pas mal de contenus à optimiser et à mettre à jour, je vais te partager ici quelques conseils pour déterminer la manière dont tu vas procéder.

  • Déterminer environ combien de temps tu mets pour mettre à jour 1 article de blog. Pour ma part je sais que je mets grand maximum 2 heures par article pour les mettre à jour (selon l’article et le travail à réaliser cela peut varier d’un article à un autre). Cela va t’aider à déterminer en fonction du nombre d’articles que tu dois optimiser combien de temps cela va te prendre à peu près.
  • Faire une liste de tes 10 meilleurs articles de blog. Pour savoir quels articles mettre à jour en premier, tu peux soit choisir de procéder par ordre croissant: de ton article le plus lu au moins lu. Ou alors te fier aux feux Yoast et commencer par optimiser les articles avec des feux rouges.
  • Planifier des blocs temps pour mettre à jour tes contenus. Le mieux pour passer à l’action c’est de planifier des blocs temps pour te consacrer à l’optimisation de tes contenus!
  • Une solution aussi simple et efficace, c’est de créer un rétro planning de la MAJ de tes articles. Ainsi tu notes pour chaque article la date à laquelle tu vas travailler dessus, et faire cela pour chaque article. Il ne te suffira plus qu’à ajouter les tâches dans ton outil d’organisation.

À retenir sur l’optimisation de ton site internet

L’optimisation SEO d’un site internet est un vrai métier! Tout ce que j’ai pu aborder dans cet article ne représente même pas la moitié des critères Google. Si tu souhaites aller plus loin dans l’optimisation de ton site internet et en savoir plus, voici 2 articles pertinents à aller consulter:

0 commentaires

Une réaction suite à cet article? Fais-moi part de tout ça en laissant un mot!