Les bases pour bien démarrer sur WordPress

par Jan 20, 2021Blogging0 commentaires

WordPress est un CMS qui je pense, je n’ai même pas de présenter. Un CMS (Content Manager System), est un logiciel permettant de faciliter la conception d’un site internet. Les CMS permettent aux personnes qui n’ont pas forcément de compétences dans le codage, de créer un site internet dynamique, responsive et qui respectent les bonnes règles du codage.

Ainsi grâce à des CMS tel que WordPress, tu peux créer un site internet en quelques secondes, sans avoir des compétences particulières dans le domaine.

WordPress est un CMS qui existe depuis 2003 et qui comptabilise presque 18 millions d’utilisateurs en 2017. Il tient sa première place dans le rang des CMS, suivie de Joomla et Shopify selon le classement de IT-revue.

Dans cet article, je vais te présenter les bases de WordPress et toutes les choses à savoir quand on ne sait pas utiliser WordPress. Cet article est pour toi si tu es novice sur WordPress. Ou si tu as envie de créer un site internet sous WordPress. Tu trouveras des petites astuces et des infos importantes pour bien démarrer sur WordPress.

5 étapes pour bien démarrer avec WordPress.org

WordPress.com ou WordPress.org ?

L’une des premières choses à savoir, c’est qu’il existe 2 types de WordPress. WordPress.com et .org. Il y a une différence entre chacun d’entre eux, mais le logiciel reste le même.

WordPress.com est celui qui est géré et développé par Automattic. Avec cette version de WordPress, tu n’as rien à gérer au niveau technique de ton site internet. Les sauvegardes et l’hébergement sont pris en charge, tous tes réglages sont opérationnels. Une fois ton compte créé, tu peux déjà ajouter du contenu sur ton site. Juste quelques réglages esthétiques à réaliser pour ton thème, sinon tout est prêt. Ici tu as le choix d’utiliser la version gratuite ou une version payante. Tu as plusieurs tarifs selon tes besoins.

WordPress.org est une solution auto-hébergée. Dans le sens où ton site est sous WordPress. Tu utilises le logiciel WordPress pour concevoir ton site internet et il est installé dans ta base de données. Cependant, ton site n’est pas hébergé sur les serveurs de Automattic et ton nom de domaine non plus. Pour avoir accès à wordpress.org, tu dois trouver une solution pour ton hébergeur et acheter ton nom de domaine avec une protection SSL. Entre nous, avec WordPress.org, tu peux vraiment faire beaucoup plus de chose avec ton site internet et le faire à ton image. C’est la solution que j’utilise depuis 2 ans et je ne retournerais jamais vers wordpress.com.

Lequel choisir ?

Pour ma part j’utilise depuis longtemps wordpress.org et pour rien au monde je reviendrais en arrière. WordPress.org et pour moi la meilleure solution et surtout la plus économique et professionnel. Cela te reviendra moins chère de prendre un abonnement pour un hébergeur, en plus d’acheter ton nom de domaine et un certificat SSL, que de prendre la solution payante que WordPress propose.

Pour la suite de cet article, je vais principalement présenter les différentes fonctionnalités avec WordPress.org, car c’est celui-là que j’utilise et pour moi la meilleure solution en matière de création de site internet.

Étape 1: Trouver un hébergeur et son nom de domaine

Lorsque tu prends la solution wordpress.org, la première chose pour pouvoir accéder à l’interface, c’est de trouver un hébergeur, puis d’acheter ton nom de domaine. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à toi. Tu peux trouver un hébergeur avec lequel tu pourras également acheter ton nom de domaine. Ou choisir un hébergeur et un nom de domaine à part.

Pour ma part j’utilise depuis plus de deux ans maintenant Wpserveur comme solution d’hébergement. Pour mon premier site internet, mon site est hébergé sur les serveurs Wpserveur, et mon nom de domaine logé chez 1and1 avec certificat SSL. J’ai dû moi-même configurer les DNS, pour que le nom de mon domaine pointe vers les serveurs de mon hébergeur. Pour ce site, j’ai tout pris chez Wpserveur et les configurations DNS beaucoup plus simple à réaliser.

Voici un article que je te recommande pour réussir à configurer les DNS de ton site internet.

Étape 2 : Se familiariser avec l’interface WordPress.org

Une fois que tu as transféré ton WordPress sur ton serveur et que tes DNS sont bien installés, tu as désormais accès à cette page :

Je vais te présenter chaque onglet afin que tu aies un aperçu de tout ce que tu peux faire. On va commencer par la barre supérieure :

  • Le petit logo WordPress te permet d’arriver sur la page d’accueil, que tu peux voir dans la capture ci-dessus. Sur cette page il n’y a rien de fou à regarder.
  • Le petit logo maison suivi du nom de ton domaine, est l’endroit où tu peux visiter ton site internet. Lorsque tu cliques dessus, cela te redirige vers la page d’accueil de ton site internet.
  • Commentaires, qui est un raccourci vers l’onglet qui te permet de gérer tes commentaires.

Les éléments suivants dans la barre supérieure dépendent du l’hébergeur que tu as, mais aussi des extensions que tu utilises. Il est possible que ta barre ne ressemble pas forcément à la mienne.

Dans la barre latérale située à gauche de ton écran, c’est ici que tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour gérer et développer ton site internet. Comme pour la barre supérieure, il y a certains éléments qui n’apparaîtront pas sur ta barre latérale. C’est normal, cela dépend encore une fois de ton hébergeur et de tes extensions.

Sur la barre latérale :

  • On peut retrouver en premier lieu ton tableau de bord. Sur cette page tu as un aperçu des statistiques de ton site internet, ainsi que du contenu que tu publies dessus.
  • Site Kit de Google (uniquement si tu as installé l’extension), ici tu peux avoir accès en une page à tous les outils google que tu utilises pour ton site internet.
  • Jetpack, où tu peux accéder à certains réglages de ton site internet, mais aussi tes statistiques, etc. Sur cette page tu retrouves tout ce que tu avais sur wordpress.com.
  • Dans les onglets suivants, tu as tes articles de blog, tes médias (les images que tu téléverses sur ton site internet, ou des fichiers, vidéos). La gestion de tes pages, commentaires, projets et feedbacks. Les plus importants sont tes articles de blog, ainsi que tes pages.
  • Apparence, où tu peux personnaliser le thème de ton site internet.
  • Extensions, où tu peux ajouter et gérer toutes les extensions de ton site internet. Si tu souhaites en savoir plus sur les extensions à avoir, voici un article du blog qui peut t’intéresser.
  • Comptes, là où tu peux gérer les utilisateurs de ton site internet. D’ailleurs pense à créer un compte administrateur et un compte n’ayant aucun rôle. (c’est pour améliorer la sécurité de ton site internet)
  • Outils, sur cette page ce sont tous les outils pour la gestion de tes données.
  • Réglages, ici tu peux gérer tous les réglages de ton site internet, ainsi que tes comptes et extensions.

Étape 3: Personnaliser ton site internet

Pour personnaliser l’aspect esthétique de ton site internet, il faut tout d’abord que tu choisisses un thème. Pour cela, il faut te rendre dans l’onglet « apparence », puis sélectionner « thème ». Sur WordPress, tu as le choix de 250 thèmes gratuits. Comme j’ai pu te dire tout à l’heure les possibilités de personnalisation pour les thèmes gratuits sont limités. Même en étant sous wordpress.org. Sauf dans le cas où tu as des connaissances et compétences en matière de CSS, alors il te faut trouver un thème payant si tu souhaites pouvoir avoir le choix dans la personnalisation.

Bonus : je te recommande d’installer l’extension Elementor de Automattic, pour pouvoir aller plus loin dans la personnalisation de tes pages et articles. Grâce à cette extension, tu peux te passer de CSS pour réaliser beaucoup de choses.

Si tu as choisi un thème depuis la bibliothèque WordPress, alors tu as simplement à cliquer sur Installer, pour appliquer le thème sur ton site. Si tu as choisi un thème qui te donne un fichier à installer sur ton site, alors la procédure est très simple : il faut te rendre sur la page « thème », cliquer sur « ajouter », puis « téléverser un thème » qui se situe juste à côté du titre de la page. Tu as simplement à transférer ton fichier .zip, puis à cliquer sur « télécharger ».

Une fois que tu as installé ton thème, tu peux réaliser des réglages en allant sur « apparence » puis « personnaliser ». Selon le thème que tu as, tu as plus ou moins de possibilités dans la personnalisation du thème.

Grâce à Elementor, tu peux créer des pages et un thème beaucoup plus personnalisé. Pour ma part, j’utilise Divi comme thème pour mes sites internet. Depuis que j’ai découvert Divi, je ne jure que par lui !

Divi est un thème Elegant Thème et est accompagné de son Divi Builder. Divi Builder te permet de personnaliser dans les moindres détails le thème Divi. Lorsqu’on débute avec Divi, il est vrai qu’on ne se rend pas compte de toutes les possibilités. Mais une fois que tu l’as pris en main et que tu cherches à faire de nouvelles choses avec, je peux t’assurer que c’est un vrai plaisir de travailler avec ! Divi est un thème payant. Cependant, si tu es hébergé sur Wpserveur, alors le thème Divi avec son builder est gratuit. Tu peux accéder au fichier zip tu thème en allant sur ton compte. Si tu prends un abonnement chez Elegant theme directement, tu auras le choix entre leurs deux thèmes : Divi (avec son builder) et Extra (avec son builder). Le Divi Builder est l’équivalent de Elementor.

Pour personnaliser ton site, cela va te demander un peu de temps, mais cela va aussi se construire sur le temps. N’hésites pas à bloquer des moments pour aller farfouiller dans les paramètres de personnalisation de ton site, mais aussi dans le builder. C’est en t’entrainant que tu vas apprendre et t’améliorer !

Étape 4: Rédiger des articles de blog

Si ton site internet a comme stratégie la création de contenu, alors tu vas forcément te retrouver à devoir rédiger des articles de blog. Personnellement c’est l’une de mes parties préférées dans le blogging avec la conception du site en lui-même.

Pour ajouter un nouvel article à ta base de données et surtout à partager avec ton audience, il faut te rendre dans l’onglet Articles, puis Ajouter.

Lorsque tu cliques sur article tu atterris sur cette page :

Sur cette page tu peux voir tous les articles de blog que tu as déjà publié et ceux qui sont en brouillon. Si tu as du contenu Cornerstone ou mis en avant, alors tu pourras également voir apparaître ces deux onglets.

Tu peux également accéder à des modifications rapides de tes articles de blog. Des petits réglages qui t’évitent de devoir cliquer sur la page pour modifier certaines choses. Tu peux également avoir un aperçu sur différents éléments comme la requête, les étiquettes, la date de publication, les feux Yoast.

Pour ajouter un nouvel article de blog, il te suffit de cliquer sur ajouter. Lorsque tu cliques dessus, voici ce qui se passe :

Si tu utilises le thème Divi comme moi, voici ce qu’il apparaît sur ta page. Si tu as un autre thème, autre chose va s’afficher. Tu as le choix de créer ton article de blog en utilisant le builder de page de Divi. Ou alors tu peux éditer ton article en utilisant la mise en forme par défaut, c’est-à-dire l’éditeur que tu as.

Sur WordPress, tu as deux éditeurs : Gutenberg et l’éditeur classique.

Gutenberg te permet une édition d’article sous forme de bloc. Tu peux ajouter plein de choses à tes articles de blog et c’est personnellement cet éditeur que j’utilise. L’éditeur classique porte bien son nom et est je trouve beaucoup moins intuitif.

Par défaut, WordPress sélectionnera Gutenberg comme éditeur. Cependant, si tu veux utiliser l’éditeur classique de WordPress, tu peux soit télécharger l’extension éditeur classique de WordPress. Ou pour certains thèmes comme Divi, aller dans les paramètres et activer l’éditeur classique.

Étape 5: Les médias de ton site

Les médias de ton site internet sont importants, car ce sont eux qui participent à l’aspect esthétique de ton blog. Pour les médias, tu peux ajouter des images (photos, visuels), mais aussi des fichiers (PDF, Doc), ou encore des vidéos, mais aussi des sons.

Pour chaque média que tu téléverses vers ta base de données, tu as la possibilité de les optimiser. Tout au long de la construction de ton site internet, il est important de penser SEO.

À lire : 6 raisons pour lesquelles tu ne devrais pas négliger l’optimisation SEO de ton site et de tes contenus.

Lorsque tu cliques sur une image, tu peux avoir le détail de celle-ci. Comme sa taille, la date à laquelle tu l’as téléversé, le nom du fichier, son type et ses dimensions. En dessous tu as des encarts blancs que tu peux compléter. Tu as le texte alternatif de ton image, titre, légende, description et URL du fichier. Les 3 que tu dois compléter pour tes images sont : le texte alternatif, le titre et la description.

Ces 3 éléments sont les plus importants, car ce sont eux, que vont reprendre les moteurs de recherche pour indexer tes images. Ou encore pour Pinterest quand toi ou ton audience va enregistrer tes images. Pour bien positionner tes images, il est aussi important de penser à bien soigner la rédaction de ces 3 éléments.

WordPress pour créer son site internet

WordPress est pour moi le meilleur CMS pour créer un site internet responsive et dynamique. L’avantage c’est qu’on n’a pas besoin d’avoir beaucoup de connaissances pour se lancer. L’apprentissage se fait au fur et à mesure de pratiquer et d’explorer les différentes fonctionnalités. Mais aussi en se renseignant, comme en lisant des articles de blog, ou en regardant des vidéos Youtube.

Une fois que ton site internet est en place et que tu as les bases, tu n’as plus qu’à créer du contenu et à le partager autour de toi. Si tu as un business en plus, donc des offres ou des services à proposer à ton audience, il est aussi important de créer du contenu autour et d’orienter la construction de ton site internet autour de celle-ci. En créant des pages spécialement pour tes offres et services. Mais aussi en rédigeant des articles de blog pour démontrer ton expertise.

0 commentaires

Une réaction suite à cet article? Fais-moi part de tout ça en laissant un mot!