Ennéagramme pour améliorer sa connaissance de soi

par Juin 7, 2021Développement personnel, Introspection

L’ennéagramme est un outil de connaissance de soi. C’est un modèle qui structure la personnalité humaine en 9 types. Ces 9 personnalités permettent de comprendre ce qui pousse les gens à faire ce qu’ils font. On va chercher la raison de la motivation qui pousse à l’action, non du comportement en lui-même. Cette méthode est basée sur des études et des recherches scientifiques. Ce n’est pas une énième méthode apparue de nulle part.

Dans cet article je vais donc te présenter l’ennéagramme et t’expliquer son fonctionnement le plus simplement possible. En deuxième partie, je vais te partager des pistes pour apprendre à te servir de cet outil pour améliorer ta connaissance de soi. Je te partagerais également des ressources pour approfondir sur le sujet!

Les 9 types de personnalités selon l'ennéagramme

Qu’est-ce que l’ennéagramme?

L’ennéagramme à des origines qui remontent à d’anciennes traditions. Ce mot vient du grec pour [enné] pour neuf, et [gramma] pour figure. Qui veut donc dire figure à neuf côtés (voir schéma ci-dessous).

Cet outil à fait l’objet d’études et de recherches, notamment en neuroscience.

Aux USA, la CIA en ferait notamment usage pour connaître la motivation des chefs d’états, selon les dires de Pierre Longin dans son livre « apprenez à mieux vous connaître PNL et ennéagramme ».

C’est avant tout un outil de connaissance de soi, fondé sur 9 types de personnalités. En effet, selon cette théorie peut-on dire, lorsque nous naissons, nous sommes « essences« . C’est-à-dire que nous sommes pures en quelque sorte. Nous sommes qui nous sommes vraiment et tel que nous sommes tout au fond.

Lors de la formation de notre « Ego » (lors de notre enfance), en réaction aux précisions de notre entourage, la société et notre culture, ces pressions orientent la formation de l’ego dans une direction particulière: notre type de l’ennéagramme.

Notre type vient alors recouvrir en quelque sorte notre essence profonde. Ce qui fait que bien souvent, on ne se sent pas aligné et en accord avec soi-même. Parce que la société et cette orientation vers un type, nous ont fait nous adapter à notre environnement, mais aussi en réponse à nos peurs fondamentales et blessures d’enfants. Mais au contraire, nous a éloignés de qui nous sommes vraiment au fond de nous.

Les périodes d’intégrations et de régressions selon l’ennéagramme

Une chose essentielle pour que tu puisses comprendre la suite de l’article, c’est que selon l’ennéagramme, nous oscillons en permanence entre périodes d’intégration (d’évolution) et de régression.

Lorsque nous sommes en période d’intégration (d’évolution) nous sommes dans de bonnes conditions. Autant physique que psychique. Durant cette période d’intégration, nous prenons alors tous les aspects positifs de notre type, ainsi que le type indiqué par la contre flèche de notre type (il faut lire le schéma).

Ces aspects positifs correspondent à ta force principale et vertu.

Par exemple, imaginons que tu sois du type 8. Ta force principale (courage), ainsi que ta vertu (simplicité) prennent le dessus. On ajoute également à cela, la force et vertu du type indiqué par la contre-flèche du schéma de l’ennéagramme. Pour le type 8 sa contre-flèche indique le type 2. Il prend la force (humilité) et vertu (amour) de ce type.

Lorsque nous sommes en période de régression, nous sommes bien souvent sous stress. Nous sommes dans de mauvaises conditions et pas au meilleur de notre forme. Durant cette période, nous agissons en fonction de ce nous cherchons absolument à éviter. Sous cette compulsion, nous agissons alors en fonction de notre tendance principale, ainsi que notre fierté et orgueil.

Comme en période d’intégration, en période de régression nous prenons également les aspects « négatifs » indiqués par le sens de la flèche du type.

Pour reprendre l’exemple: e type 8 lorsqu’il est en période de régression (stress), il agit alors sous sa compulsion (ce qu’il cherche à éviter: ici d’éviter la faiblesse). Sa tendance principale prend alors le dessus (excès), auquel on ajoute la tendance principale de la flèche (ici la flèche du type 8 sur le schéma de l’ennéagramme pointe vers le type 5. Il prend donc l’avarice comme aspect négatif).

Comment se compose chaque type de personnalité de l’ennéagramme?

Ce type que nous prenons comme direction à la formation de notre ego, est animé par l’ensemble des éléments qui suivent. À chaque type son propre fonctionnement. Toutefois tu retrouveras pour chaque type ces éléments:

  • Un ordre d’utilisation des 3 centres (émotionnel, instinctif et mental).
  • Attention première
  • Mécanisme de défense
  • Compulsion (passion)
  • Tendance principale (ce qu’il cherche à éviter)
  • Fierté
  • Orgueil
  • Flèche
  • Vertu
  • Force principale
  • Contre flèche

Les mots en gras représentent les aspects « négatifs » d’un type, ce qui prend le dessus lorsque nous sommes en période de régression.

Les mots indiqués en italique sont les aspects « positifs » d’un type. Ce sont donc les éléments qui prennent le dessus lorsque nous sommes en période d’intégration (d’évolution).

Les autres sont des éléments complémentaires et que nous utilisons peu importe la période dans laquelle nous nous trouvons, contrairement aux autres.

Ressources sur l’ennéagramme

Dans cet article, je ne vais pas pouvoir détailler à quoi correspond chaque élément. Il me faudrait beaucoup plus qu’un article pour te parler en détail de cette méthode.

Pour cela, je vais te partager ci-dessous plusieurs ressources et références gratuites ou non, où tu pourras en apprendre davantage sur cet outil! Notamment découvrir quel est ton type afin de pouvoir travailler avec cet outil, pour ton développement personnel!

  • Enneagramme.bz est un site internet où tu pourras apprendre pas mal de choses sur l’outil. Pour ma part il m’a beaucoup aidé, notamment pour compléter ce que j’avais pu lire. Tu pourras également faire un test gratuitement pour découvrir quel est ton type.
  • Enneagramme.com est un autre site internet contenant des ressources gratuites. Ce site est presque aussi complet que le livre que j’ai pu lire sur le sujet. Tu as également la possibilité de te former à cet outil, étant donné que c’est également le site internet de l’Institut Français de l’Ennéagramme.
ennéagramme de René de Lassus

Pour ma part j’ai découvert cet outil par le biais de ce livre. Les sites internet et autres ressources m’ont permis d’approfondir sur mon type et sur la compréhension de mon fonctionnement. Le livre m’a aidé à comprendre les bases et fonctionnement de l’outil, ainsi que l’essentiel sur les 9 types.

Je ne t’ai partagé que les ressources dont je me suis personnellement servie jusque-là. Toutefois, dans le livre de René de Lassus, tu peux y retrouver une bibliographie. Mais sur internet tu peux trouver encore d’autres ressources !

Comment utiliser l’ennéagramme pour améliorer ta connaissance de soi?

L’ennéagramme est un outil qui te permet de déterminer quel type de personnalité est dominant chez toi parmi les 9 de l’ennéagramme. Connaître ton type te permet alors de comprendre la motivation qui te pousse à agir.

Tu agis bien souvent en fonction de ta compulsion et de ta tendance principale, lorsque tu es en période de régression. Tu prends alors les aspects « négatifs » de ton type ainsi que de ta flèche. Alors que lorsque tu es en période d’intégration (d’évolution), tu vas prendre les aspects positifs de ton type et de ta contre-flèche. C’est-à-dire ta force principale et vertu.

L’objectif en utilisant l’ennéagramme, est justement de comprendre et d’identifier les moments où nous agissons sous notre compulsion et sous l’influence de nos peurs archaïques, afin de réussir à nous en libérer.

Sur l’image ci-dessous, tu retrouveras le schéma de l’ennéagramme, ainsi qu’un court résumé de chaque type. Ils ont tous un nom, toutefois, dans le livre et sur le site internet de l’Institut Français de l’Ennéagramme, ils utilisent des numéros (type 1, type 2, etc.).

1. Identifier ton type

De là, une fois que tu as compris le fonctionnement de cet outil, l’objectif pour toi est de déterminer quel est ton type. C’est la première étape pour commencer à travailler sur ton type et améliorer ta connaissance de soi !

Pour cela, tu peux réaliser un test sur le site que je t’ai cité dans les ressources. Toutefois, attention tout de même, il est important d’être le plus honnête possible et de répondre ce qui te correspond vraiment. Essaie de ne pas réfléchir et ne réponds pas ce qui te semble le mieux de répondre. Réponds vraiment ce que tu ferais, c’est très important si tu souhaites avoir un résultat assez fiable.

Je tiens évidemment à souligner que les tests en ligne ne sont pas fiables à 100%. Si tu souhaites connaître à coup sûr ton type, il faut te rendre dans un centre qui réalise les tests, ou encore participer à un stage.

Deuxième chose que je tenais à souligner et c’est bien spécifié dans le livre de René de Lassus, tu n’as qu’UN seul type. Tu ne peux pas changer de type. Tu es un seul type et celui-ci ne peut pas changer dans le temps. Tu peux développer des ailes (lire cet article de enneagramme.fr sur les ailes), mais ton type restera toujours le même.

Dans le livre de René de Lassus, il te propose également une méthode en 3 étapes pour identifier ton type. Tout en sachant que lui-même précise que même pour un expert, il lui faut au moins 1 ans avant d’être sûr de son type.

2. Apprendre à s’observer sans juger

Dans l’introspection, apprendre à s’observer sans apporter de jugement envers soi-même et la première étape. Une fois que tu as identifié ton type, il s’agit d’être attentif aux pensées qui traversent ton esprit.

Tu peux également te remémorer ta journée afin de déterminer l’influence de tes pensées sur le plan émotionnel. Ainsi, l’observation de soi te permet de prendre conscience de certaines choses, mais également de vivre forcément de manière plus consciente.

3. Comprendre le sujet de nos observations

En observant tes pensées, actions, comportements, réactions, toutes ces décisions que tu as pris au cours de ta journée, tu peux ainsi déterminer si celles-ci ont été prises de manière libre ou sous l’influence de ta compulsion.

Pour rappel, ta compulsion est ce que tu cherches absolument à éviter. Par exemple, si tu es du type 1, ce que tu cherches absolument à éviter est le conflit, la colère. Ce qui est intéressant est donc de te demander parmi toutes les décisions que tu as pu prendre, est-ce que c’est ta compulsion qui parlait ou ton essence?

4. Acceptation de soi et de ses décisions

À l’issue de cette observation et de la compréhension de celles-ci, il se peut que tu aies eu des prises de conscience et déclics. Peut-être que certaines réalités dont tu as pris conscience ne te plaisent pas forcément, qui sont plus difficiles à digérer et accepter. C’est tout à fait normal.

Accepter que certaines de tes grandes, ou petites prises de décisions aient été guidées par ta compulsion, est le premier pas qui va te permettre de te libérer de ces freins et sources de souffrances.

C’est par l’acceptation de soi et de ses expériences qu’on évolue et qu’on peut ensuite apporter des changements.

À lire: les 5 étapes de l’acceptation de soi et de ses expériences.

5. Apporter des changements

Ici il s’agit alors de ne plus dépendre de ta compulsion et de casser en quelque sorte le cercle vicieux. Bien évidemment il ne faut pas que cela te mette toi en danger, ni les autres. Toutefois au moment où ta compulsion se produit, il s’agit de mettre un stop.

Pour pouvoir mettre un stop à ta compulsion, il faut déjà que tu en aies conscience sur le moment. Cela demande de rester attentif et conscient envers soi-même. Limiter ta compulsion ne veut pas dire la combattre. Car tu pourrais créer l’effet inverse et justement renforcer celle-ci.

Lorsque tu vis ta compulsion, il s’agit dans un premier temps d’en prendre conscience, de comprendre la pensée, la situation, ou autres qui ont déclenché ta compulsion. Puis d’accepter ton état émotionnel et faire le choix d’agir autrement, en mettant un stop à ta compulsion.

Le changement se situe à différents niveaux de ton développement personnel et ta compulsion est bien souvent inconsciente. C’est aussi pour cela qu’il n’est pas toujours facile de trouver son type. Parce qu’on ne s’en rend plus compte à force. Tu peux également veiller à développer la vertu de ton type, ainsi que de la contre-flèche.

Conclusion sur l’ennéagramme

L’ennéagramme est un outil vraiment complexe à étudier et à comprendre! Toutefois c’est un outil qui te permet à la fois d’améliorer ta connaissance de soi, mais également celle des autres.

En identifiant ton type tu peux mieux comprendre tes pensées, réactions, choix et prises de décisions. Cela peut t’aider à comprendre la raison qui a motivé ton action. En prenant conscience de cela, c’est après l’acceptation de soi et de ses expériences qu’on peut alors changer de façon de faire et ne plus laisser la compulsion faire pour nous.

Ce sont des barrières et des freins dont il faut apprendre à se libérer pour pouvoir évoluer. C’est toujours par la prise de conscience, puis l’acceptation, que la motivation vers le changement survient. Par le besoin de résoudre la source d’insatisfaction. Ce qu’on appelle également la théorie de la motivation selon Maslow et qui a servi à l’ennéagramme.

0 commentaires

Une réaction suite à cet article? Fais-moi part de tout ça en laissant un mot!