Hey matelot, c’est Charlotte ! J’espère que tu vas bien et que tu as bien profité de ce weekend. L’article de la semaine dernière portait sur le thème de la zone de confort. On avait vu ensemble, qu’est-ce que ta zone de confort ainsi que les 3 phases qui se produisent lorsque tu décides d’en sortir. D’ailleurs, si tu ne l’as pas lu je te recommande d’y aller avant de lire celui-ci.

Aujourd’hui on se retrouve pour un article toujours sur le thème de la zone de confort mais cette fois-ci sous un autre angle : « comment sortir de sa zone de confort ? « . En effet bien plus simple à dire qu’à faire, sortir de sa zone de confort demande beaucoup d’effort. Bien que moi-même je sois en plein travail personnel sur ce sujet, je souhaite tout de même te donner mes conseils.

Comment sortir de ta zone de confort ?

On pourrait imaginer ta zone de confort comme un cercle tout autour de toi. Tout ce qui se trouve en dehors de cette zone sont des choses inconnues que tu as à découvrir. En quelque sorte le reste du monde. Élargir cette zone te permet de gagner en confiance et d’être plus à l’aise dans différentes situations.

Définir ta zone de confort

Ta zone de confort est composée de beaucoup d’éléments. Cela peut-être une habitude, une routine, un lieu ou encore une attitude.

Déterminer tout ce qui fait partie de ta zone de confort c’est savoir quelles sont tes limites en quelque sorte. Savoir qu’est-ce qui fait partie de ta zone de confort. Quelles sont les choses qui te font te sentir à l’aise, confiant et en sécurité.

Ce travail te permet par la suite de savoir comment tu voudrais étendre ta zone de confort. Qu’est-ce que tu voudrais qui en face partie. Ou encore, qu’est-ce que tu pourrais faire face à certaines difficultés que tu rencontres.

Concrétises des rêves ou des projets

On a tous des rêves, des idées de projets ou des envies qu’on aimerait réaliser. Mais dans la plus part des cas, le mot réaliser sous entend : entreprendre, apporter des changements, produire, créer ou encore apprendre. La concrétisation de toutes ces choses que tu aimerais induit donc de sortir de ta zone de confort. Au moment où tu te demandes « qu’est-ce que je veux entreprendre ? »; « qu’est-ce que je n’ai jamais osé faire mais qui me donne envie ? »; le sentiment de peur fait son apparition. Tu te trouves alors dans ta zone de peur. Le simple fait de penser aux conséquences ou à ce qui peux arriver en réalisant ces projets, déclenche chez toi un état d’alerte.

Réaliser tes projets, concrétiser tes rêves, répondre à tes envies sont des expériences dont tu as besoins pour grandir et évoluer. Lorsque tu réalises ces projets tu sors inévitablement de ta zone de confort. Tu peux très bien commencer par réaliser de petits projets ou faire étape par étape. Tes réussites sont bénéfiques pour ta confiance en soi. Développer tes compétences et connaissances le sont tout autant.

Surmonter tes freins et barrières

Au moment où tu sors de ta zone de confort, tu es confronté à ta zone de peur. Comme je t’avais dit dans l’article précédent, c’est dans cette zone que tu vas te chercher des excuses ou que tes peurs et blessures vont resurgir. C’est bien souvent cette zone qui te fait abandonner ou retourner en arrière. Rester à la théorie et ne pas concrétiser.

Pour surmonter cette zone de peur et se dire « allez c’est bon on y va ! », demande-toi quels sont les freins et difficultés qui pourraient t’empêcher de sortir de ta zone de confort. Mais également comment est-ce que tu pourrais les surmonter plus facilement.

Mets-toi en situation où tu dois affronter ces freins et barrières. Dès que tu as l’occasion de pouvoir les surmonter, sautes sur l’occasion malgré tes appréhensions. Tu auras toujours cette petite voix pour te dire de rester dans ta zone de confort. Cependant, en restant dans ton confort, tu passes à côté de nouvelles expériences où tu pourrais en apprendre sur toi, prendre confiance en toi ou encore développer des compétences.

Affronter tes peurs

Il est tout à fait normal lors de nouvelles expériences, situations, lieu ou tout chose inconnue ou peu connue de ressentir de la peur. C’est un état psychologique et une émotion en réponse à une menace ou un danger. Ce qui génère du stress et de l’anxiété. Face aux choses qu’on ne connait pas, il est naturel d’avoir des appréhensions. Mais bien souvent ce que l’on s’imagine est bien pire que ce qui se passe réellement.

Affronter tes peurs te font sortir de ta zone de confort. Par exemple, lorsque tu réalises tes rêves ou tes projets, tu as sûrement des peurs qui surgissent. À chaque problème sa solution. Plutôt que de chercher des excuses pour ne pas affronter ces peurs, utilises plutôt cette énergie pour les surmonter. Il n’est jamais simple de se confronter à ce qui nous fait peur, c’est certains. Mais toutefois, en t’y préparant et en acceptant cette peur, tu appréhendes différemment les futures expériences.

Découvrir une nouvelle ville ou pays

Le voyage est l’une des choses des plus enrichissantes que je connaisse. J’ai eu l’occasion de voyager dans différents pays et de découvrir différents modes de vies.

Ce qui est enrichissant lorsque tu te rends dans une nouvelle ville ou pays, c’est que tu es dans l’inconnu. Peu d’éléments autour de toi te sont familier et c’est tout l’intérêt. Tu as l’occasion de découvrir une nouvelle culture, d’autres gastronomies, de nouveaux paysages, d’autres façons de penser et rencontrer de nouvelles personnes.

Les voyages sont de très bon moyen pour en apprendre sur soi. Il y a deux ans, j’avais fait un voyage durant 1 mois au Maroc. J’étais partie avec ma belle-sœur qui a de la famille là-bas. Tout l’avantage de ce voyage, c’est que j’étais complètement plongée dans l’inconnu. Je ne connaissais pas les personnes avec qui j’allais vivre durant tout ce temps, hormis ma belle-sœur. Nous n’avions pas vraiment prévu de programme, c’était donc la surprise sur ce qu’on allait faire. J’allais dans un pays que je ne connaissais pas et où je ne parlais pas la langue locale. Et encore plein d’éléments qui faisaient que j’étais complètement en dehors de ma zone de confort. Et pourtant, malgré les craintes et peurs que j’avais à me retrouver en quelque sorte seule, ça a été le meilleur voyage que j’ai fait.

À partir de l’instant où tu grandis et t’enrichis de tes expériences c’est que tu sors d’une certaines façons de ta zone de confort, tu apprends des choses que tu ne connais pas. Tu te donnes l’occasion d’étendre ta zone de confort.

Sortir

Personnellement, je suis une personne qui a tendance à trop aimer rester chez soi. Je ne dirais pas que je n’aime pas sortir, mais je suis quelqu’un de solitaire. Ce qui fait que je sors peu. Cependant, rester chez soi en permanence n’est pas bon. C’est important de s’enrichir de nouvelles expériences et rencontres.

J’essaie donc de sortir plus souvent et dans des lieux différents. Aller dans des endroits peu familiers et faire des choses inhabituelles sont des façons de sortir de sa zone de confort.

Par exemple, une amie t’invite à une soirée mais tu ne connais personne. Tu as beaucoup d’appréhension et tu as peurs du jugement de ces personnes. Tu n’as pas vraiment envie d’y aller mais tu fais quand même l’effort. Au final tu rencontres de nouvelles personnes et tu t’entends particulièrement avec une d’entrent-elles. Tu t’es donné l’occasion de te faire de nouvelles connaissances et de découvrir de nouvelles personnalités. Cette expérience t’apportes de la joie et te fait prendre confiance en toi.

Se former, apprendre, acquérir de nouvelles compétences

Plus tu découvres et apprends de nouvelles choses, plus tu étends ta zone de confort. Ta zone de confort inclue également tes compétences, connaissances et capacités. Elle est présente dans tous les domaines de vies.

En te formant à de nouvelles compétences ou tâches tu t’enrichis. Comme lorsque tu t’intéresses à des sujets que tu ne connais pas. Apprendre une nouvelle langue te permet également d’agrandir ta zone de confort. Intéresses toi à des choses que tu ne connais pas mais qui te font envie. Réfléchis à ce qui pourrait te permettre d’être plus à l’aise dans certaines tâches par exemple.

Il n’y a pas d’âge ni de bons moments pour se former et développer tes capacités et compétences. Pour ma part, j’ai fait une formation dans le domaine sanitaire et sociale. J’ai travaillé pendant 1 an en tant qu’Auxiliaire de vie à domicile. Depuis le début où j’ai commencé ce job, je sentais que ça ne me plaisait pas tant que ça. Cependant, j’étais tellement bien dans ma zone de confort, que je n’osais pas lâcher ce boulot et trouver quelque chose qui me plairait réellement. Au final, j’ai démissionné de mon travail et j’ai démarré dans la Logistique. Je t’avoue que ce secteur ne m’attirait pas du tout. J’avais beaucoup d’appréhensions et de peur. Toutefois, une fois que je suis arrivée dans cette nouvelle entreprise, j’ai développé de nouvelles compétences et connaissances. Désormais je me rends compte que j’aime bien ce secteur. Si je n’étais pas sorti de ma zone de confort, je n’aurais pas découvert de nouvelles choses sur moi et j’aurais continué à faire un métier qui me déplaît.

Conclusion

Il existe différentes façons d’étendre ta zone de confort. Plus ta zone est grande plus tu gagnes en confiance et en aisance. Grâce aux nouvelles expériences, tu apprends, tu découvres et tu évolues. Si tu es comme moi et que tu as tendance à trop rester confiné dans ta zone de confort, commence petit à petit. Fait les choses à ton rythme et selon ce qui te paraît bon pour toi. En-cas d’échec, cherches d’autres solutions et tires des leçons de tes expériences.

« L’échec c’est l’occasion de recommencer d’une autre façon. »

La liste des navigateurs correspond à la Newsletter du blog. En t’inscrivant, tu recevras un mail chaque lundi pour t’informer lorsqu’un nouvel article est disponible. De plus, accompagné d’un mail de bienvenue, tu recevras une fiche contenant 4 exercices à mettre en pratique pour gagner en confiance en soi.

Comment sortir de sa zone de confort