Vivre dans l’acceptation de soi et de ses expériences

par | Oct 19, 2020 | Développement personnel, Oser être soi

En matière d’épanouissement personnel, je pense que l’un des thèmes les plus importants est l’acceptation. Ce n’est pas la première fois que je te parle d’acceptation sur le blog, mais je n’ai encore jamais écrit d’article à ce sujet.

L’acceptation est un processus inconscient que nous expérimentons tous un jour ou l’autre. Ce processus se met bien souvent en place lorsqu’on se retrouve face à la perte de quelque chose ou de quelqu’un à qui on tenait vraiment. Ce processus selon les situations peut être plus ou moins long et se fait en 5 étapes.

Dans cet article j’ai envie d’aborder avec toi, pourquoi il est important de vivre dans l’acceptation de soi et de ses expériences. Mais également de te parler de chacune des étapes de ce processus. Si tu vis actuellement une expérience douloureuse ou que tu es face à une perte, tu pourras situer dans quelle phase est-ce que tu te situes et peut-être aussi faire le point et t’aider à avancer.

Comment être plus dans l'acceptation de soi et de ses expériences

Tout d’abord, qu’est-ce que ça veut dire le terme « acceptation »

Je pense important de mettre les choses au clair en expliquant qu’est-ce que veut dire exactement être dans l’acceptation. Bien souvent, nous avons tendance à confondre acceptation et résignation. Qui sont de terme bien différents et qui n’ont pas du tout la même finalité.

Être dans l’acceptation de soi et de ses expériences consiste à reconnaître l’existence d’une situation douloureuse ou d’une émotion (bien souvent négative), et de continuer d’avancer et d’évoluer malgré tout ce qui peut nous arriver.

L’acceptation est un processus assez complexe et qu’on vit généralement de manière inconsciente. Par exemple lorsqu’on vit un deuil, une rupture amoureuse ou amicale, ou encore la perte de quelque chose qui nous ait chères. Comme je t’ai expliqué précédemment, c’est un processus plus ou moins long selon le degré d’attachement que nous avions envers cette personne ou cet objet.

Vivre dans l’acceptation de soi et de nos expériences ne veut donc pas dire se résigner et laisser tomber. Cela veut vraiment dire, continuer d’avancer tout en ayant conscience de ce qui nous arrive. Accepter que telle expérience fasse partie de notre passé ou de notre présent, même si celle-ci ne nous rend pas heureux.

Pourquoi est-il important de vivre dans l’acceptation de soi et de ses expériences ?

Si tu as lu mon article sur les 4 piliers de l’estime de soi, tu sais que l’acceptation fait partie des 4 points qui composent l’estime que l’on a de soi. Entretenir une bonne estime de soi est donc l’un des effets que peut te procurer l’acceptation. Lorsque tu décides de t’accepter telle que tu es et dans ton entièreté, tu agis avec plus de bienveillance et moins de jugement envers toi-même. L’acceptation de soi est également source de motivation et d’émotions positives. Mais aussi, lorsqu’on s’accepte tel qu’on est, nous avons plus de facilité à accepter les autres tels qu’ils sont.

Vivre dans l’acceptation de ses expériences et de ce à quoi on se trouve confronté au quotidien est aussi bénéfique pour notre bien-être de manière générale. On se sent plus en paix avec soi-même et on décide de concentrer notre énergie sur des choses qui compte pour nous. Tu as conscience que telle situation est douloureuse, mais tu choisis de vivre plutôt que de tout arrêter.

Vivre dans l’acceptation permanente n’est pas facile. Nous vivons tous des expériences douloureuses et nous avons aussi nos complexes ou des choses que l’on n’aime pas chez nous. Accepter ces choses qu’on aimerait ne pas avoir dans la vie est un travail quotidien. Parfois lorsque je me retrouve confronté à ce genre de problématiques (on va appeler ça comme ça), je n’arrive pas toujours à être dans l’acceptation. Ce qui est humain. Il est important de vivre dans l’acceptation, mais je pense qu’il est aussi important de ne pas en faire une obsession. Ou même de se mettre la pression vis-à-vis de ça. Parce que nous avons tous notre propre façon de réagir face à une situation et je pense qu’il est aussi important de vivre les choses comme on le désire et comme elles viennent.

Les 5 étapes de l’acceptation

Les étapes que je vais te citer sont les 5 étapes que l’on traverse pour atteindre l’acceptation d’une situation douloureuse ou qui ne nous plaît pas. Ce sont également les étapes par lesquelles on se retrouve confronté lors d’un deuil ou d’une rupture. Lorsqu’on se retrouve face à la perte de quelque chose à quoi on tenait.

Il est important de souligner qu’il est tout à fait possible de passer d’une étape à une autre et de faire un retour arrière. Par exemple tu es passé de la colère à la négociation, mais tu es revenu dans la phase de colère. C’est tout à fait possible de revenir sur des phases précédentes.

Je pense que le plus important est de vivre avec conscience ces étapes. Car c’est tout à fait normal et humain de se sentir affecté par une situation.

1- Le choc initial

Le choc initial représente la situation en elle-même. Elle est le déclencheur de tout le processus qui mène à l’acceptation. C’est le point de départ.

2- Le déni

Le déni est la première étape par laquelle on passe pour se diriger vers l’acceptation. Lors de cette première étape, on refuse de voir la réalité des choses. On ne veut pas accepter ce qui nous arrive et on rejette aussi nos émotions. On n’arrive pas à croire que l’on ait perdu quelque chose ou quelqu’un à qui on tenait.

3- La colère

La colère est la seconde étape vers l’acceptation. Une fois que nous commençons à prendre conscience de ce qu’il se passe on est en colère. On est colère face à la vie ou aux personnes qui nous ont fait du mal. On voudrait rejeter la faute sur tout le monde.

4- La négociation

Cette troisième étape est celle du marchandage et de la négociation. On aimerait que les choses se passent autrement. Même si on commence à prendre conscience de la situation, au fond on reste convaincue que ce n’est pas la réalité. On essaie de récupérer ce qui a été perdu.

5- La tristesse

Cette dernière étape vers l’acceptation est la tristesse. On se rend compte qu’on ne peut plus changer les choses et on ressent de la tristesse face à la perte. On se sent démoralisée, triste et peu enjoué. On appelle aussi cette étape la dépression. Même si je trouve que cela est un mot fort, cela peut arriver face à une lourde perte qu’on se sente déprimé et qu’on ait du mal à remonter la pente. C’est sûrement l’une des étapes les plus dures de tout ce processus. On ressent un chagrin profond et on est dans un état de léthargie.

6- L’acceptation

Une fois que nous avons traversé toutes ces étapes, on arrive enfin à accepter les choses. On reprend notre rythme de vie et nos réflexions nous permettent parfois de donner un nouveau chemin à notre existence. On prend conscience de ce qu’il se passe et on se rend compte de ce que l’on a perdu. Mais ce n’est pas grave, car au final on se sent enfin en paix avec soi-même et on arrive à avancer. Cette expérience peut-être douloureuse nous a également permis d’en apprendre sur nous-mêmes et nous permet d’évoluer et de grandir.

Comment vivre dans l’acceptation de soi et de ses expériences

Comme j’ai pu le dire précédemment, je ne pense pas qu’il soit possible d’être à 100 % en acceptation avec tout ce qu’il nous arrive. Toutefois, il est possible de travailler dessus au quotidien.

Au niveau de l’acceptation de soi, je pense qu’il est important de s’aimer tel qu’on est vraiment. D’arrêter de vouloir se cacher ou de ressembler à quelqu’un d’autre. Oui nous pouvons avoir des mentors et des personnes qui nous inspirent, mais je pense qu’il est aussi important d’être tout simplement soi. S’accepter soi-même en étant plus indulgent et bienveillant. Au niveau de notre physique, je pense qu’il est important de se regarder dans un miroir et de changer la perception et la relation que nous avons avec notre corps. Il est important de se sentir à l’aise avec son corps physique et d’en prendre soin. Se regarder et voir la personne magnifique que l’on a devant soi dans le miroir.

Au niveau de l’acceptation de nos expériences, il est important de pardonner et de faire la paix avec ceux qui nous ont fait du mal et nous-mêmes. Il nous arrive à tous de faire des erreurs et c’est ok. Ça nous aide à évoluer et à apprendre. Si quelqu’un t’a blessé, je pense qu’il est important de lui pardonner pour enfin faire la paix avec cette mauvaise expérience. Tu n’es pas responsable de ses frustrations et c’est te faire plus de mal que de ne pas passer à autre chose. Ressasser sans cesse tes expériences douloureuses ne fait que les accentuer et leur donner de l’importance. Accepter son passé est une étape importante vers le changement et l’évolution. Ce qui est fait est fait. Par contre tu as le pouvoir d’agir sur ton présent et d’améliorer ton futur. Et ce n’est pas en vivant dans le passé et en ressassant ces mauvaises expériences que tu te sentiras mieux.

Je sais que vivre dans l’acceptation n’est pas simple. Cela demande beaucoup de travail. La résilience est la meilleure solution à adopter. Car c’est la capacité à rebondir face à un choc ou à une situation douloureuse. Et plus tu es dans l’acceptation, plus tu développes cette capacité.

Trouver tes sources de motivations et t’entourer de choses positives, peut également je pense t’aider dans le processus d’acceptation. Tout du moins, cela peut t’aider à maintenir un bon état d’esprit et à rendre le processus moins difficile.

Cet article me refait particulièrement penser à ma dépression il y a 3 ans de ça. Mon mal-être général provenait de toutes les pertes que j’ai eues en l’espace de quelques années et l’accumulation d’expérience tromatiques. Comme si tout ce que j’avais contenu toutes ces années était ressorti au moment de ma séparation avec mon copain de l’époque. Comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Je suis passée par toutes ces étapes et la phase de tristesse, donc de dépression à durée plusieurs mois. J’ai aussi souvent jonglé entre la négociation et le déni. Mais au final, j’ai réussi à passer le cap de l’acceptation et à surmonter ces épreuves. Et avec du recul, cette expérience a été l’une des plus enrichissantes et bénéfiques pour moi. Car ce sont toutes ces choses qui m’ont amené à créer ce blog et à me sentir enfin épanouis.

S’il y a une citation que j’ai envie de mettre en avant dans cet article et qui est l’une de mes préférés:

Toutes les tempêtes ne viennent pas pour perturber votre chemin. Certaines vous permettent de le dégager.

0 commentaires

Une réaction suite à cet article? Un avis? Un commentaire? Fais-moi part de tout ça en laissant un mot!