Inévitable, nous avons tous des croyances limitantes ⛔. Si tu es dans une démarche de développement personnel, tu as forcément entendu parler d’elles. J’en ai déjà parlé brièvement dans des articles de blog. Principalement de la nécessité de faire tomber tes pensées limitatives. Présentent dans tous tes domaines de vies, ces pensées sont de vrais boulets que tu traînes au quotidien. Elles te ralentissent et t’empêches inconsciemment de mener la vie dont tu rêves.

Si tu te sens bloquée dans tes projets, ou que tu as l’impression de ne pas avancer, tes fausses croyances en sont peut-être la cause. Bien entendu, tu es tout à fait en capacité de venir à bout de ces pensées. C’est tout ce qu’on va voir dans cet article !

Pour t’aider à combattre tes croyances limitantes et à les mettre K.O 🥊, je te propose de voir ensemble dans cet article :

✅ Qu’est-ce qu’une fausse croyance ?

✅ Comment se construit une croyance limitante ?

✅ Les 3 types de fausses pensées que tu peux identifier

✅ 6 étapes pour faire tomber tes fausses croyances

Qu’est-ce qu’une croyance limitante ?

Tu rencontreras tout au long de ton parcours de vie des pensées limitatives

L’une des premières chose que tu dois savoir sur les croyances limitantes, c’est que tu y seras toujours confrontée. Même en travaillant sur elles, à chaque fois que tu en feras tomber une, une autre apparaîtra. Au final, tu te dis peut-être que c’est décourageant, un peu comme une guerre sans fin. Toutefois, lorsque tu travailles sur tes fausses pensées, tu évolues et tu avances.

On pourrait comparer les croyances limitantes à un jeu vidéo. À chaque fois que tu passes un niveau, tu débloques de nouveaux items. Pour continuer à avancer dans le jeu, tu dois réussir le prochain niveau et ainsi de suite.

Pour les pensées limitantes c’est pareil, à chaque fois que tu fais tomber une croyance limitante, tu accèdes à un autre niveau. Tu gagnes en confiance en toi, tu élargis ta zone de confort et tu affrontes tes peurs. Puis tu te retrouves confrontées à de nouvelles croyances, qui à leurs tours, te permettront de débloquer de nouvelles choses, d’avancer et d’évoluer dans la vie.

Une vérité inventée de toute pièce par toi-même

Au fil de ton évolution, tu t’es forgée un tas de croyance limitante. Peut-être que tu ne t’en rends pas compte, mais elles sont bien présentes et dirigent en quelque sorte ta vie. Les fausses croyances sont des pensées que tu considères comme étant vraie, mais qui te limitent et te brident dans tes actions et prises de décisions. Elles te poussent à renoncer à tes rêves, projets et ambitions, car tu ne t’en sens pas capable ou pas à la hauteur. Ce sont des contraintes que tu t’ajoutes et qui t’empêchent clairement de mener la vie que tu veux.

Une pensée limitante est un point de vue

Ces pensées que tu considères comme étant vraies, restent avant tout un point de vue 👀. Lorsque tu as une croyance limitante, c’est seulement une perception. Elle te fait croire que tu n’es pas capable de faire certaines choses. Mais tu l’auras compris, cela ne veut pas pour autant dire que c’est une réalité. Tu es tout à fait en capacité de remodeler cette perception et de faire tomber tes pensées limitatives !

Comment se forme une croyance limitante ?

Comme tu as pu le comprendre, ces pensées tu les as construits toi-même et elles se fondent sur ta perception. Si tu as lu mon article sur remodeler la perception de soi, tu sais sur quels critères elle repose.

Pour qu’une pensée s’ancre dans ton subconscient, tu dois te la répéter de manière régulière. À force de te répéter des fausses croyances, tu finis par te convaincre que c’est ta vérité.

Cela t’est peut-être déjà arrivé de mentir (ça j’en suis sûr 😅) et de finir par croire à ton mensonge jusqu’à en oublier la vérité. Pour les pensées limitantes c’est pareil. Tu connais la vérité, mais tu te mens à toi-même et tu déformes en quelque sorte la réalité. À force de te mentir à toi-même et à te le répéter, tu finis par oublier la vérité et ton mensonge devient alors ta réalité.

Ton entourage et ton environnement social peuvent favoriser la construction de certaines fausses pensées que tu as. Si dans ton entourage on t’a souvent répété un certain point de vue sur un sujet, cela s’est peut-être ancré dans ta perception. De même que le jugement ou l’avis des autres ont pu nourrir ou t’amener à te créer des pensées limitatives. L’être humain à la capacité de sélectionner les informations qui lui confirment ce qu’il pense 💭.

Par exemple, lorsque tu étais petite, on te répétait sans cesse que pour mener une vie heureuse, il te fallait un CDI, un mari, des enfants, une belle maison et une voiture familiale. Inconsciemment lorsque tu vas grandir, tu vas chercher à atteindre ce mode de vie. Car, (grossièrement) si tu veux avoir une belle vie, tu dois rassembler ces critères. Mais est-ce que cela te rendra vraiment heureuse ? Seulement si cela correspond à ta vision, à tes envies et besoins.

Les 3 types de croyances limitantes

Tu auras compris, de manière générale, les pensées limitantes sont des contraintes que tu t’imposes à toi-même. C’est un point de vue, une perception faussée que tu as de toi-même ou de ton environnement. Ces croyances, on peut les diviser en trois catégories :

  • Le désespoir, ce type de fausses pensées se traduit par le fait que tu ne penses pas pouvoir atteindre ce que tu veux. Comme par exemple, « je ne pourrais pas parvenir au bout de mes objectifs », « je ne pourrais jamais terminer à temps ».
  • L’impuissance, est une croyance limitante où tu remets généralement en cause tes compétences, capacités et ressources. Tu ne te crois pas capable de faire certaines choses en particulier. Tu refoules et refuses de voir ce dont tu es réellement capable. Comme « je ne pourrais jamais faire ça, car je ne suis pas… », « je voudrais faire ça, mais je ne suis pas ou je n’ai pas… ».
  • La dévalorisation se traduit par des pesées dévalorisantes envers toi-même ou ce qui t’entoure. Tu ne te sens pas légitime ou tu ne penses pas mériter tel ou telle chose. Par exemple, « je ne peux pas faire ça, je ne le mérite pas », « je ne suis pas digne d’être aimée ».

En connaissant ces trois catégories de pensées limitantes, cela te permet par la suite, de déterminer à quel type de croyance tu te retrouves confrontée. Cela peut également t’indiquer sur quels points tu devrais travailler. Comme par exemple, si tu as plus souvent des croyances liées à la dévalorisation, tu devrais peut-être travailler en plus sur tes complexes et l’image que tu as de toi.

6 étapes pour faire tomber tes pensées limitantes !

1 – Identifier et repérer une fausse croyance

Si tu souhaites venir à bout de tes fausses croyances, la première étape à entreprendre c’est de les identifier.

Pour cela tu dois te servir de ce que tu as appris précédemment, mais également apprendre à être plus à ton écoute et à t’observer sans te juger. Tu peux repérer des pensées limitantes au cours d’une conversation avec autrui ou encore simplement en écoutant la petit voix dans ta tête. À chaque fois que tu penses identifier une fausse pensée, note-la. Ainsi, tu pourras travailler dessus lorsque tu auras du temps pour toi.

Lorsque tu repères des phrases qui commencent ou se formulent comme celles que je vais te présenter, alors ce sont sûrement des fausses croyances :

  • « j’aimerais faire de la peinture, mais je ne sais pas dessiner et encore moins peindre »
  • « j’aimerais faire des activités manuelles, mais je suis maladroite et je gâche tout le temps mon travail »
  • « je ne peux pas faire telle chose, car je ne suis pas … »
  • « je ne mérite pas … »
  • « j’aimerais pouvoir faire …, mais je ne … »
  • « je ne suis pas assez … »

2 – Se poser quelques questions

Lorsque tu repères une fausses croyances, la seconde étape c’est de te poser quelques questions. Il est important de comprendre comment s’est construit cette pensée, ainsi que ce que tu essaies de fuir ou ce dont tu as peurs.

  • Sur quoi se base cette fausse croyance ?
  • De quel type de pensée limitante il s’agit et sur quel domaine de vie elle agit ?
  • Penses-tu qu’elle est ancrée depuis un moment ?
  • Qu’est-ce que tu essaies de fuir ?
  • De quoi as-tu peur ?
  • Qu’est-ce qu’elle t’empêche de faire ou d’entreprendre au quotidien ?

3 – Trouver et se nourrir d’exemples concrets allant à l’encontre de tes croyances limitantes

Une fois que tu sais sur quels fondements s’est construit ta pensée limitante, tu dois casser cette perception. Pour ce faire, la première chose est de trouver des exemples concrets qui vont à l’encontre de celle-ci. De cette façon, tu vas pouvoir démontrer à ton cerveau 🧠 que cette pensée est fausse et que tu as des preuves.

Ces exemples te permettront de te remémorer 💬 à chaque fois qu’elle pointe le bout de son nez, que ce n’est pas vrai. Pour trouver ces exemples, tu peux chercher dans ta propre expérience de vie. Par exemple, si tu te dis être une mauvaise cuisinière, mais que pourtant on te complimente tout le temps pour ta cuisine, tu peux te servir de ces moments comme exemple. De plus, tes proches et ton entourage 👩🏻‍🤝‍🧑🏻 peuvent également être des exemples contraire à tes fausses croyances. Tu peux également chercher auprès des personnes qui t’inspires, de tes mentors ou encore de personnalités connus.

4 – User de la méthode Coué pour casser ton mode de penser

La méthode Coué, je ne pense plus avoir besoin de la présenter ! Basée sur l‘autosuggestion, c’est une pratique simple te permettant de remodeler une façon de penser de manière plus positive et objective. Bien entendu, pour que celle-ci se montre efficace, tu dois y croire un minimum, ou en tout cas avoir la volonté de remodeler celle-ci.

Pour chaque croyance limitante que tu repères, reformules cette pensée de manière positive 👀 et objective envers toi-même. Par exemple, tu te dis sans cesse que tu aimerais faire de la peinture. Mais tu te dis aussi que tu ne sais pas en faire et que tu ferais n’importe quoi. Dans ce cas tu peux te dire plutôt « je suis en capacité d’apprendre à faire de la peinture et ce n’est pas grave si je fais n’importe quoi en apprenant à peindre ».

Comme on a vu, tes croyances limitantes restent un point de vue. Grâce à l’autosuggestion 💬, tu peux justement changer de lunette 🕶 en quelque sorte et donc changer de point de vue. C’est de cette manière que tu vas pouvoir travailler sur ton mode de penser et ainsi entreprendre ta première action.

5 – Commencer par une première action

Pour faire tomber une croyance limitante, tu dois travailler sur ton mindset d’une certaine façon, mais tu dois également passer à l’action. Pour ce faire, trouves une première action qui te permettra d’affronter cette fausse croyance. Si je reprends l’exemple du point précédent, ta première action sera d’aller à acheter le matériel nécessaire pour faire de la peinture. Comme les pinceaux, la peinture et une toile. Cette première action est le premier pas que tu fais contre ta pensée limitante.

Une fois que tu as fais la première action, vois quels autres efforts tu peux entreprendre pour faire tomber ta fausse croyance. Au moment de passer à l’action, ton Ego risque de faire son apparition. En effet, lui ne souhaite pas que tu opères des changements. Tu vas donc peut-être ressentir une sorte de résistance interne. Entre ce que tu essaies d’éliminer et ce que tu veux entretenir. Tout en alliant la méthode Coué, au bout de quelques semaines, tu ressentiras normalement moins de résistance en toi. En réalité tout dépend depuis combien de temps cette croyance est ancrée.

Les actions que tu mèneras par la suite pour faire tomber ta fausse croyance sont nécessaires. En reprenant l’exemple, la suite serait donc de trouver un créneau de deux heures pour cette nouvelle activité. Ou encore pourquoi pas prendre des cours de dessins ou de peinture.

6 – Développes ton mindset et ta perception

Tu l’auras compris pour faire tomber tes fausses croyances, tu dois travailler sur ton mindset et ta perception. De part l’identification de tes croyances limitantes, ou encore au travers de la méthode Coué. Une fois la première action entreprise, tu vas devoir en entreprendre un tas d’autres. Montrer que tu avais raison de ne pas les écouter. Tous ces efforts vont te demander de l’énergie et surtout d’avoir le mental.

De manière générale, même si tu travailles sur toi au quotidien, ou sur tes différents domaines de vies, tu seras toujours confrontée à ce que te réserve la vie. Même les personnes qui réussissent et qui sont heureuse ont des problèmes et des moments où ce n’est pas la joie. Mais tant que dans ta tête, tu choisis de ne pas te laisser abattre par toutes ces choses et que tu persévères, tu vas obtenir les résultats que tu attends. Tu vas réussir à mener les changements que tu veux. Passer du rêve à la réalité.

Étant donné que tu seras toujours confrontée à des croyances limitantes, tu dois développer ton mindset et ta perception au quotidien. Tu dois casser tes fausses pensées dès que tu les repères et te démontrer le contraire en passant à l’action. De cette façon tu gagnes forcément en confiance et estime de toi, car tu ressens de la fierté. Tu te sens aussi plus positive et tu te diriges vers la vie et la personne que tu veux incarner.

Redorer l’image et la perception de soi

Redorer l’image et la perception de soi

L’image de soi correspond à la perception que l’on a de nous-même et du monde qui nous entoure. Pour se sentir confiante, bien et épanouis, cette perception joue un grand rôle. Découvre dans cet article qu’est-ce que la perception de soi et ses critères. Ainsi que les méthodes efficaces pour redorer cette image de soi.

Garder le moral pendant le confinement

Garder le moral pendant le confinement

Depuis quelques semaines nous sommes confrontées à une situation inhabituelle qui nous touche tous peut importe notre niveau de vie. Nous réagissons tous de manière différente et il n’est pas évident de rester positif face à ces événements. Alors comment garder le moral ?

9 étapes pour reprendre ta vie en main

9 étapes pour reprendre ta vie en main

Notre vie est faite de haut et de bas. Parfois on rencontre des épisodes plutôt difficiles et on ne sait plus comment faire pour reprendre le contrôle. Dans cet article je te partage 9 étapes pour reprendre les rennes de ta vie et te sentir de nouveau épanoui.